Le site internet de la ville de Revin utilise des cookies afin d’obtenir des statistiques sur les pages visitées.

Acceptez-vous l’utilisation de ces cookies ?

Conseil Municipal du 19 décembre 2019

Procès Verbal de la Séance du 19 Décembre 2019
(Convocation en date du 12/12/2019)

  

L' an 2019 et le 19 Décembre à 19 heures , le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué , s' est réuni au nombre prescrit par la loi , dans le lieu habituel de ses séances ,Salle du Conseil sous la présidence de  DURBECQ Daniel, Maire.

 

Présents : M. DURBECQ Daniel, Maire, Mmes : BARBE Laure, DELARUE Brigitte, DUMON Brigitte, LAHAYE Evelyne, LAURENT Catherine, LAYGUE Natalina, RUELLE Dominique, MM : CANOVAS Alain, DEVIN Jacky, FAILLON Patrick (parti à 20h10), GIULIANI Gérald, HESBOIS Jean-Claude, JAGIELSKI Cédric, LECLERC Rémi, ROSE Jean-Bernard, SANNA Jean

 

Excusé(s) ayant donné procuration : Mmes : ARIBI Carole à M. LECLERC Rémi, LEMPEREUR Ingrid (départ à 20h05) à Mme LAURENT Catherine, M. CHIROLI François à M. DURBECQ Daniel

Excusé(s) : Mmes : FANTAZI Sabrina, MAILLARD Rita, M. MARTIN Jean-Marie

Absent(s) : Mmes : AISSAOUI Nadira, BELLIH Bénédicte, DE MIRANDA Maria Lucia, VANELLO Jeanine, M. MURARO Dominique 

 

Nombre de membres

  • Afférents au Conseil municipal : 28
  • Présents : 17
  • Représentés : 20

 

Date de la convocation : 12/12/2019

Date d'affichage : 12/12/2019 

Levée de séance : 20:17 

Acte rendu executoire

après dépôt en Préfecture des Ardennes

le : 20/12/2019 

et publication ou notification

du  : 20/12/2019 

A été nommée secrétaire : Mme LAYGUE Natalina

 

ORDRE DU JOUR 

              1-Rapport de la commission Finances-Administration Générale

              2-Avis sur le lancement d’une Opération de Revitalisation de Territoire (ORT)

 

Le compte-rendu de la séance précédente a été approuvé à l'unanimité.

 


 

2019_132_DFAG – DECISION MODIFICATIVE - BUDGET VILLE

 

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment ses articles L.2311-1 à 3, L.2312-1 à 4, L.2313-1 et suivants, 

Vu la délibération du Conseil Municipal en date du 28 mars 2019 approuvant les budgets primitifs de l'exercice en cours, 

Considérant la nécessité de procéder aux modifications de crédits telles que figurant dans le tableau ci-après pour faire face dans de bonnes conditions, aux opérations financières et comptables à l'activité de la commune, 

Le Conseil Municipal, 

Vu le rapport de la commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Après délibération et à l’unanimité, 

AUTORISE la décision modificative suivante sur le budget VILLE : 

 

 

Dépenses

Recettes

Fonctionnement

  

  

 

011/6135/95/9503            +750,00 €

011/6135/256/256            +750,00 €

66/66111/01/99                +320,00 €

023/01                         +13 749,16 €

                                                                 Total                               +15 569,16 €

 

77/7788/01/99             +14 449,16 €

70/70311/026/0262        +1 120,00 €

 

                                   ___________ Total                            +15 569,16 €

Investissement

 

 

 

 

 

 

 

 

Total

10/10226/101/01/99      +1 120,00 €

21/21311/331/020/0201 +8 694,00 €

21/2188/111/256/256        -750,00 €

21/2188/207/95/9503        -750,00 €

21/2188/227/414/4146   +1 065,36 €

21/2188/306/422/4222   +4 369,80 €

45/4541/101/01/99        +3 972,00 €

                                              __________

                                  + 17 721,16 €

021/01                         +13 749,16 € 45/4542/101/01/99       + 3 972,00 €

                                                                                                                           

 

 

 

                                     __________

Total                            +17 721,16 €

 


 

2019_133_DFAG – TARIFS PARTS AFFOUAGERES ET DROIT DE TENDRE AUX GRIVES

 

Le Conseil Municipal, 

Après délibération et à l'unanimité, 

Vu le rapport de la commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

FIXE les tarifs des parts affouagères et tenderies aux grives à compter du 1er janvier 2020, 

- parts affouagères (8 stères de bois minimum) : 28,00 €

- tenderies aux grives : 15,00 €

 


 

2019_134_1_DFAG – REACTUALISATION DES TARIFS COMMUNAUX

 

Le Conseil Municipal, 

Vu le rapport de la commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Après délibération et à l'unanimité, 

DECIDE de fixer les tarifs municipaux à compter du 1er janvier 2020 comme suit : 

 

Groupe

Intitulé

Prix 2019

Taux "panier du maire"

Prix 2020

Location de barrières et de stands

Barrières

2,99 €

1,0%

       3,02 €

 

Stand de  2 mètres

9,95 €

1,0%

 10,05 €

Location du case

Prix par heure

66,39 €

1,0%

 67,05 €

Tarif d'utilisation du podium

Prêt, transport, Pose et Dépose

818,92 €

1,0%

827,11 €

Taux de vacations funéraires

Versées au Brigadier et aux Gardiens de Police

22,26 €

1,0%

 22,48 €

Tarif de stationnement

Taxis

27,11 €

1,0%

     27,38 €

Montant du loyer

Garages Communaux

23,03 €

1,0%

     23,26 €

Halle polyvalente pour association

1ère utilisation

0,00 €

1,0%

0,00 €

 

2ème utilisation

   174,00 €

1,0%

175,74 €

 

3ème utilisation

   274,00 €

1,0%

276,74 €

 

4ème utilisation

    419,00 €

1,0%

423,19 €

Salle de spectacles Jean Vilar et annexes

par heure

101,26 €

1,0%

102,27 €

Hall salle de spectacles Jean Vilar

 

201,33 €

1,0%

203,34 €

Salles de l'ancienne Mairie

 

61,76 €

1,0%

 62,38 €

Badges électroniques accès salle

 

15,00 €

 

 15,00 €

SALLE Jean-Luc CARON : réduction de 50% pour la 1ère journée de location (applicable uniquement au tarif pour 1 journée) aux associations revinoises ; caution 150 €

1 jour

321,02 €

1,0%

324,23 €

 

1 jour pour les associations revinoises à 50%

160,51 €

1,0%

162,12 €

 

2 jours

444,66 €

1,0%

449,11 €

PARC ROCHETEAU                  Club de l'amitié

Vin d'honneur                                         Le week-end uniquement

185,80 €

1,0%

187,66 €

Vaisselles et matériels des salles CARON et Parc ROCHETEAU

Assiettes plates - assiettes à dessert

3,10 €

1,0%

  3,13 €

 

Flûtes à champagne - Verres ballon  14 et 19 cl

1,88 €

1,0%

       1,90 €

 

Couteaux, fourchettes et cuillères de table, cuillères à café

1,22 €

1,0%

       1,23 €

 

Tasses à café 13 cl - Soucoupes à café

1,85 €

1,0%

       1,87 €

 

Corbeilles à pain

6,15 €

1,0%

       6,21 €

 

Cruches à eau 1L

3,10 €

1,0%

       3,13 €

 

Saladiers verre diamètre 26 cm

4,94 €

1,0%

       4,99 €

 

Plateaux à débarrasser 46x36

18,48 €

1,0%

     18,66 €

 

Cendriers, cintres

1,22 €

1,0%

   1,23 €

 

Combiné brosse WC avec socle

3,67 €

1,0%

   3,71 €

 

Casiers à couverts

6,15 €

1,0%

   6,21 €

 

Chaises

34,58 €

1,0%

 34,93 €

 

Tables

200,09 €

1,0%

202,09 €

 

Bols

1,22 €

1,0%

  1,23 €

 

Coupes à dessert

1,10 €

1,0%

  1,11 €

 

Percolateur

120,00 €

1,0%

121,20 €

 

Tonnelle

1100,00 €

1,0%

1111,00 €

 

Poubelle

5,50 €

1,0%

  5,56 €

Tarifs communaux divers

Utilisation de la carotteuse (par jour)

116,09 €

1,0%

117,25 €

 

Utilisation du camion nacelle avec chauffeur sans carburant (par jour)

461,93 €

1,0%

466,55 €

 

Utilisation de la dame (par jour)

53,41 €

1,0%

 53,94 €

 

Utilisation de la balayeuse avec chauffeur (par heure)

68,25 €

1,0%

 68,93 €

 

utilisation du camion de déneigement avec chauffeur et ripper  ( hors carburant) par heure

115,92 €

1,0%

117,08 €

 

utilisation du tractopelle ou du tracteur des espaces verts (hors chauffeur et hors carburant) par heure

66,39 €

1,0%

 67,05 €

 

Droits de stationnement annuel sur le domaine public

226,01 €

1,0%

228,27 €

Droits de place fêtes foraines

de 0 à 150 m²

 gratuit

1,0%

gratuit

 

par m² supplémentaire

 gratuit

1,0%

gratuit

 

Grands cirques (+ de 100 places)

422,00 €

 

422,00 €

 

Petits cirques (- de 100 places)

99,00 €

 

  99,00 €

Droits de place sur marchés

 

1,10 €

 

  1,10 €

Droits de place camion outillage

 

103,95 €

1,0%

104,99 €

Concessions dans les cimetières (concessions vides)

pour 15 ans (Adulte)

109,18 €

1,0%

110,27 €

 

pour 15 ans (Enfant)

53,58 €

1,0%

  54,12 €

 

pour 30 ans (Adulte)

336,33 €

1,0%

339,69 €

 

pour 30 ans (Enfant)

167,37 €

1,0%

169,04 €

Concessions dans les cimetières (avec caveau d'occasion)

pour 15 ans,1 place adulte

333,00 €

1,0%

336,33 €

 

pour 15 ans, 2 places adultes

461,00 €

1,0%

465,61 €

 

pour 30 ans, 1 place adulte

560,00 €

1,0%

565,60 €

 

pour 30 ans, 2 places adultes

688,00 €

1,0%

694,88 €

Tarifs columbarium

Mise à dispo d'une case

691,70 €

1,0%

698,62 €

 

Concession quinzenaire

114,34 €

1,0%

115,48 €

 

Concession trentenaire

218,29 €

1,0%

220,47 €

 

Ouverture et fermeture d'une case

22,84 €

1,0%

  23,07 €

Intervention personnel communal

23,84 €

1,0%

 24,08 €

Location du court de tennis du Parc Rocheteau

par heure

6,92 €

1,0%

  6,99 €

 

Cette délibération remplace toutes les précédentes liées aux tarifs municipaux

 


 

 

2019_135_DFAG – TARIF FORFAITAIRE POUR LES CHARGES DU LOGEMENT DE FONCTION DE LA TAMISIERE

 

Le Conseil Municipal, 

Vu le rapport de la commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Après délibération et à l'unanimité, 

FIXE comme suit le tarif pour les charges du logement de fonction de la Tamisière à compter du 1er janvier 2020 : 

         - forfait mensuel de 104,25 €

 


 

2019_136_DFAG – REVERSEMENT AU CCAS DE LA RISTOURNE DES TICKETS RESTAURANT PERDUS OU PERIMES MILLESIME 2018

 

Le Conseil Municipal, 

Considérant le chèque de 1 119,00 € versés par Edenred, au titre de la ristourne correspondant aux titres perdus ou périmés millésime 2018, 

Vu le rapport de la commission Finances-Administration Générale réunie le 11 novembre 2019, 

Après délibération et à l'unanimité, 

DECIDE de reverser au CCAS de Revin la somme de 1 119,00€ pour ses activités sociales. 

Imputation au compte 6188/520/5201

 


 

2019_137_DFAG – REGLEMENT DES DEPENSES D'INVESTISSEMENT 2020-BUDGET VILLE

 

Le Conseil Municipal, 

Vu l’article L 1612-1 du Code Général des Collectivités Territoriales 

Vu le rapport de la Commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Après délibération et à l’unanimité, 

AUTORISE le Maire à procéder au règlement des factures dans la section d’investissement du budget Ville 2020, à hauteur de 25% des prévisions du budget de l’exercice 2019 à savoir :

 

  • Chapitre 23 (Immobilisations en cours) :                                 14 220 €
  • Chapitre 16 (emprunts) :                                                     223 850 €
  • Chapitre 20 (immobilisations incorporelles) :                            4 344 €
  • Chapitre 204 (subventions d’équipements versées) :               11 750 €
  • Chapitre 21 (immobilisations corporelles) :                           753 506 €

 


 

 

2019_138_DFAG – REGLEMENT DES DEPENSES D'INVESTISSEMENT 2020-BUDGET FORETS

 

Le Conseil Municipal, 

Vu l’article L 1612-1 du Code Général des Collectivités Territoriales 

Vu le rapport de la Commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 Décembre 2019, 

Après délibération et à l’unanimité, 

AUTORISE le Maire à procéder au règlement des factures dans la section d’investissement du budget Forêts 2020, à hauteur de 25% des prévisions du budget de l’exercice 2019 à savoir : 

         Chapitre 21 (immobilisations corporelles) :  7 643 € 

 


 

2019_139_DFAG – SUBVENTION CCAS 2020

 

Le Conseil Municipal, 

Vu le rapport de la Commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Après délibération et à l’unanimité, 

DECIDE, dans l’attente du vote du budget primitif 2020, de verser mensuellement, à compter de Janvier 2020, au Centre Communal d’Action Sociale de Revin, le douzième de la subvention versée en 2019. 

Imputation au compte 657362/520


 

 

2019_140_DFAG – AVANCES SUR SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT : ANNEE 2020

 

Le Conseil Municipal, 

Vu le rapport de la Commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Après délibération et à la majorité, 

DECIDE de verser à titre d’avance sur les subventions de fonctionnement 2020, les subventions suivantes : 

Union Sportive Revinoise (USR) : Monsieur Cédric JAGIELSKI ne participe au vote 

3 417,00 € (sur la base de 40% de la subvention versée en 2019 à l’USR)

Imputation au compte 6574/411/4118

 

Association de Loisirs Populaires et Educatifs (ALPE) :

8 142,00 € (sur la base de 40% de la subvention versée en 2019).

Imputation au compte 6574/411/4118

 

Association Revinoise d’Education et de Loisirs (AREL) : Madame Catherine LAURENT ne participe pas au vote

8 111,00 € (sur la base de 40% de la somme allouée au fonctionnement de l'association versée en 2019 et 50% du coût annuel prévisionnel du poste de secrétariat)

Imputation au compte 6574/33/312

 

Union Musicale Revinoise (UMR)

2 980,00 € (sur la base de 40% de la subvention allouée au fonctionnement de l'association versée en 2019, salaires et charges exclus)

Imputation au compte 6574/33/312


 

 

2019_141_DFAG – ADMISSION EN NON-VALEUR - BUDGET VILLE

 

Le Conseil Municipal, 

Vu le rapport de la commission Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Vu la demande d’admission en non-valeur dans le budget Ville, présentée par le receveur municipal en date du 10 octobre 2019, 

Après délibération et à l’unanimité, 

AUTORISE l’admission en non-valeur des titres : 

-n°570 de 2014 

pour motif de « poursuite sans effet » pour une somme de 375,00€ 

Imputation au compte 6541/99/01

 


 

 

2019_142_DGS – CESSION DE TERRAIN A MADAME DEMOLY VIVIANE

 

Le Conseil Municipal, 

Vu la délibération n°2019_044_DGS du 28 mars 2019 autorisant la vente d'une partie de la parcelle AL 127 située autour de la propriété de madame Viviane DEMOLY au prix de 5 € m², 

Vu le découpage parcellaire réalisé par le géomètre, 

Vu le rapport de la commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Après délibération et à l'unanimité, 

AUTORISE la vente de la dite parcelle, cadastrée AL 224 pour une surface de 989 m² au prix de 4 945 €. 

RAPPELLE que les frais de géomètre et de notaire sont à la charge du preneur, 

CHARGE Maitre FILAINE, notaire à Revin, de la création de l'acte, 

AUTORISE le Maire à signer l'acte notarié à venir.

 


 

 

2019_143_DGS – PROTOCOLE DE TRANSFERT DE COMPETENCES EAU ET ASSAINISSEMENT VERS LA COMMUNAUTE DE COMMUNES ARDENNE RIVES DE MEUSE


Le Conseil Municipal,
 

Vu la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe), 

Vu la loi n° 2018-702 du 3 août 2018 relative à la mise en œuvre du transfert des compétences eau et assainissement aux Communautés de Communes (dite « loi Ferrand »), 

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT), 

Vu les statuts de la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse, 

Considérant que la loi NOTRe du 7 août 2015 a prévu la prise en charge, à titre obligatoire, des compétences alimentation en eau potable et assainissement collectif et non collectif à compter du 1er janvier 2020, 

Considérant que conformément aux dispositions de l’article L. 2224-11 du CGCT, les services publics d’alimentation en eau potable et d’assainissement collectif et non collectif sont des services publics à caractère industriel et commercial, 

Vu la délibération n° 2019-06-127, du 11 juin 2019, du Conseil de Communauté Ardenne Rives de Meuse, approuvant, d’une part, le principe du transfert des compétences eau et assainissement et, d’autre part, prenant acte de la présentation des modèles de protocoles avec les communes, 

Après délibération et à l’unanimité, 

  • APPROUVE le principe du transfert des excédents prévus au protocole, 
  • APPROUVE le protocole annexé, 
  • AUTORISE le Maire à le signer.

 

La délibération n°2019_121_DGS du 07 novembre 2019 est retirée.

 


 

2019_144_DGS – CESSION DE TERRAIN A LA SCI DES BAUVETTES

 

Le Conseil Municipal, 

Vu la lettre de la SCI des Bauvettes, en date du 7 octobre 2019, proposant l'achat des parcelles AI 527 et AI 590 pour parties, 

Vu l'avis des Domaines n°2019-08363V1003 en date du 18 octobre 2019 estimant à 10 € le m² sur ces parcelles, 

Vu le document d'arpentage établi par le géomètre, dressé en application immédiate, le 15 novembre 2019. 

Vu l'avis favorable de la commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, précisant que madame LAURENT Catherine s'est abstenue sur ce point, 

Après délibération et à l'unanimité, 

DECIDE de vendre à la SCI des Bauvettes, 12 rue du Cardinal Mercier 75009 PARIS, la parcelle AI 614 pour 4 708 m² et la parcelle AI 616 pour 401 m², au prix de 10 € le m², soit 51 090 €, 

DEMANDE l'intégration d'une clause de réméré dans l'acte de cession, stipulant que l'acquéreur dispose d'un délai de 5 ans pour installer sur cette assiette, un atelier de taille de pierres et d'autres activités extérieures non polluantes et créer des emplois. 

DIT que les frais de géomètre et de notaire seront à la charge du preneur, 

CHARGE Maitre FILAINE, notaire à Revin, de la rédaction de l'acte, 

AUTORISE le Maire à signer l'acte notarié à venir. 

 


 

2019_145_DRH – SUPPRESSION DE POSTES

 

Le Conseil Municipal, 

Vu le rapport de la commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Vu l'avis favorable recueilli lors de la séance du Comité Technique du 26 novembre 2019, 

Vu les mutations et départs en retraite d'agents, 

Après délibération et à l'unanimité, 

DECIDE de supprimer les postes suivants : 

- 1 poste d’agent polyvalent au service voirie sur le grade d’adjoint technique, à temps complet, au 01/01/2020

- 1 poste d’agent de service dans les écoles communales et d’agent d’accueil au foyer des anciens, sur le grade d’adjoint technique, à 23.5/35ème, au 01/01/2020

- 1 poste de gardien de salles de sports et agent polyvalent, sur le grade d’adjoint technique principal de 1ère classe, à temps complet, au 01/01/2020

- 1 poste d’ATSEM principal de 1ère classe, à temps complet, au 01/01/2020

- 1 poste d’agent polyvalent des espaces verts, sur le grade d’adjoint technique principal de 1ère classe, à temps complet, au 01/01/2020

- 1 poste d’agent d’accueil et de nettoyage à l’espace Jean Vilar, sur le grade d’ATSEM principal de 1ère classe, à temps complet, au 01/01/2020

- 1 poste d’agent polyvalent des espaces verts, sur le grade d’adjoint technique principal de 1ère classe, à temps complet, au 01/02/2020

 


 

2019_146_DRH – CREATION D'EMPLOI SAISONNIER AU SERVICE ESPACES VERTS

  

Le Conseil Municipal, 

Considérant qu'il est nécessaire de créer un poste de contractuel, en application de l'article 3 alinéa 2 de la loi n°84-53 du 26 janvier 1984 modifié, pour les besoins du service Espaces Verts et pour faire face à un besoin saisonnier, 

Vu le rapport de la commission Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Après délibération et à l'unanimité, 

DECIDE de créer le poste suivant : 

         -1 emploi d'agent polyvalent des Espaces Verts recruté à temps complet, du 01/04/2020 au 30/09/2020, sur le grade d'adjoint technique et rémunéré sur la base du 1er échelon de la grille indiciaire.

 


 

 

2019_147_DRH – CREATION D'UN EMPLOI TEMPORAIRE AU SERVICE BATIMENTS

 

Le Conseil Municipal, 

Considérant qu'il est nécessaire de créer un poste de contractuel, en application de l'article 3 alinéa 1 de la loi n°84-53 du 26 janvier 1984 modifié, pour les besoins du service Bâtiments et pour faire face à un besoin temporaire, 

Vu le rapport de la commission Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Après délibération et à l'unanimité, 

DECIDE de créer le poste suivant : 

         -1 emploi d'agent de plombier au service bâtiments recruté à temps complet, du 01/01/2020 au 30/06/2020, sur le grade d'adjoint technique et rémunéré sur la base du 1er échelon de la grille indiciaire.

 


 

 

2019_148_DRH – CREATION D'UN EMPLOI PERMANENT-AGENT POLYVALENT AU ESPACES ESPACES VERTS

 

Le Conseil Municipal, 

Vu le rapport de la commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Vu la nécessité de recruter un agent au service Espaces Verts notamment suite au départ en retraite d'un agent au 01/02/2020, 

Après délibération et à l'unanimité, 

DECIDE de créer l'emploi permanent d'agent polyvalent au service Espaces Verts, à temps complet (soit 35/35 ème) à compter du 1er mars 2020. 

A ce titre, cet emploi sera occupé par un fonctionnaire appartenant au cadre d'emploi des adjoints techniques, aux grades d'adjoint technique, adjoint technique principal de 2ème classe et adjoint principal de 1ère classe. 

Monsieur le Maire est chargé de recruter l'agent affecté à cet emploi. 

Les crédits nécessaires à la rémunération et aux charges de l'agent nommé seront inscrits au budget aux chapitres et articles prévus à cet effet.

 


 

 

2019_149_DRH – REGLEMENT INTERIEUR DU PERSONNEL DE LA VILLE ET DU CCAS DE REVIN

 

Le Conseil Municipal, 

Vu le rapport de la commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Vu la nécessité d'actualiser le règlement intérieur du Personnel de la Ville et du CCAS de Revin, notamment sur les horaires de travail aux services techniques, le Compte Épargne Temps et les dons de jours de repos au profit des agents parents d'un enfant gravement malade et des agents proches aidants de personnes en perte d'autonomie ou présentant un handicap,

Vu l'avis favorable recueilli lors de la séance du Comité Technique du 26 Novembre 2019,

Après délibération et à la majorité, absentation de madame Catherine LAURENT qui indique que le document nécessite un dépoussiérage.

APPROUVE les termes du nouveau règlement intérieur du Personnel de la Ville et du CCAS de Revin qui annule et remplace le précédent.

 


 

2019_150_DRH – INDEMNITES D'ASTREINTE

 

Le Conseil Municipal,

Vu le rapport de la commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019,

Vu la nécessité de préciser les types d’astreintes qui s’appliquent au sein de la collectivité, visées par la délibération du 9 décembre 2011 relative au régime indemnitaire,

Vu l’avis favorable recueilli lors de la séance du Comité Technique du 26 novembre 2019,

Vu le décret n°2005-542 du 19 mai 2005 relatif aux modalités de la rémunération ou de la compensation des astreintes et des permanences dans la fonction publique territoriale,

Vu le décret n°2002-147 du 7 février 2002 relatif aux modalités de rémunération ou de compensation des astreintes et des interventions de certains personnels gérés par la direction générale de l’administration du Ministère de l’Intérieur,

Vu l’arrêté du 3 novembre 2015 fixant les taux des indemnités et les modalités de compensation des astreintes et des interventions des personnels affectés au Ministère de l’intérieur,

Vu le décret n°2015-415 du 14 avril 2015 relatif à l’indemnisation des astreintes et à la compensation ou à la rémunération des interventions aux ministères chargés du développement durable et du logement,

Vu l’arrêté du 14 avril 2015 fixant les montants de l’indemnité d’astreinte et la rémunération horaire des interventions aux ministères chargés du développement durable et du logement,

Après délibération et à l’unanimité,

DECIDE de mettre en place, à compter du 1er janvier 2020, deux types d’astreinte (période pendant laquelle l’agent, sans être à la disposition permanente et immédiate de son employeur, à l'obligation de demeurer à son domicile ou a proximité afin d’être en mesure d’intervenir pour effectuer un travail au service de l’administration :

1 : l’astreinte de sécurité, qui est la situation des agents appelés à participer à un plan d’intervention dans le cas d’un besoin de renforcement en moyens humains faisant suite à un événement soudain ou imprévu (situation de pré-crise ou de crise).

Les taux :

-une semaine complète d’astreinte : 149.48 €

-une astreinte de nuit en semaine : 10.05 €

En cas d’astreinte fractionnée inférieure à 10 heures : 8.08 €

-une astreinte de week-end (du vendredi soir au lundi matin) : 109.28 €

-une astreinte le samedi ou sur une journée de récupération : 34.85 €

-une astreinte le dimanche ou un jour férié : 43.38 €

 

2 : l’astreinte d’exploitation : c’est la situation des agents tenus, pour les nécessités du service, de demeurer soit à leur domicile ou à proximité, afin d’être en mesure d’intervenir.

 

Les taux :

-une semaine complète d’astreinte : 159.20 €

-une astreinte de nuit en semaine : 10.75 €

En cas d’astreinte fractionnée inférieure à 10 heures : 8.60 €

-une astreinte de week-end (du vendredi soir au lundi matin) : 116.20 €

-une astreinte le samedi ou sur une journée de récupération : 37.40 €

-une astreinte le dimanche ou un jour férié : 46.55 €

 


 

2019_151_DRH – COMPTE EPARGNE TEMPS (CET)

 

Le Conseil Municipal, 

Vu le rapport de la commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Vu l'avis favorable recueilli lors de la séance du Comité Technique du 26 novembre 2019, 

Vu la nécessité de préciser les modalités des jours épargnés et consommés, 

Vu le décret N°2004 - 878 du 26 Août 2004 relatif au Compte Épargne Temps dans la fonction publique territoriale, 

Vu l'ordonnance N°2017 - 543 du 13 Avril 2017 portant diverses mesures relatives à la mobilité dans la fonction publique, 

Après délibération et à l'unanimité, 

Complète et met à jour la délibération en date du 27 juin 2005 qui met en place le CET au sein de la collectivité, 

FIXE les modalités de mise en œuvre du CET comme suit:

         1 - Agents bénéficiaires :

les agents titulaires et contractuels occupant un emploi à temps complet ou non, employés de manière continue et ayant accompli au moins une année de service , à l'exclusion des agents stagiaires et des agents soumis à des régimes d'obligations de services. 

         2 - Ouverture et suivi:

l'ouverture du CET se fait à la demande de l'agent, par écrit.

l'agent est informé annuellement de ses droits épargnés et consommés. 

         3 - Constitution:

le CET peut être abondé par:

                  - des jours de congés annuels,

                  - des jours de RTT(Réduction du Temps de Travail)

                  - des jours de repos compensateur.

Il est précisé que le nombre de jours de congés annuels pris dans l'année ne peut être inférieur à vingt .

Ainsi, les  congés annuels pouvant venir abonder le CET sont les jours de congés non pris au-delà de ces vingt jours.

la date limite d'alimentation du CET est le 31 décembre. 

         4 - Utilisation:

l'utilisation du CET est effectuée en journée ou en demi-journée 

         5 - Régime juridique:

les congés pris au titre du CET sont assimilés à une période d'activité et sont rémunérés en tant que telle 

         6 - Refus d'utilisation

tout refus de l'administration doit être motivé 

         7 - Mobilité:

l'agent conserve le bénéfice des droits aux congés acquis au titre du CET

         - en cas de changement d'administration, de collectivité, ou d'établissement

relevant de l'une des trois  fonctions publiques par voie de mutation, d'intégration directe ou de détachement.

                   - en cas de mise à disposition d'une organisation syndicale

                   - en cas de disponibilité, de congé parental ou de mise à disposition

La collectivité peut, par convention, prévoir des modalités financières de transfert des droits à congés accumulés par un agent bénéficiaire du CET à la date à laquelle cet agent change , par la voie d'une  mutation ou d'un détachement, de collectivité ou d'établissement. 

         8 - Fin de fonctions:

qu'il soit titulaire ou contractuel, en cas de démission, de mise à la retraite, de licenciement, de révocation, ou de fin de contrat, l'agent perd le bénéfice de son CET s'il n'a pas pu utiliser les jours qui y figuraient avant son départ de la collectivité.

 

En cas de décès de l'agent, l'indemnisation des jours qui figurent à son CET est de droit, en fonction des  montants forfaitaires par jour variant selon la catégorie hiérarchique, et quel que soit le nombre de jours  accumulés sur le CET.

 


 

2019_152_DFAG – OPERATION POUR COMPTE DE TIERS

 

Les immeubles 28 et 28B avenue Danton en date du 9 octobre 2019 ont subi un important incendie. 

Par arrêté de péril imminent en date du 4 novembre 2019 le Maire signifiait aux 2 propriétaires d’effectuer dans les 30 jours toutes mesures pour procéder à la mise en sécurité de l’ensemble du bâtiment. 

L’un des propriétaires n’ayant pas fait les travaux dans les délais, il est procédé d’office par la commune et aux frais du propriétaire défaillant aux travaux. Un titre de recette sera émis à l’encontre de cette personne. 

Vu le rapport de la commission des Finances-Administration Générale réunie le 11 décembre 2019, 

Après délibération et à l’unanimité, 

AUTORISE l’ouverture des crédits suivants reprise dans la DM du 19/12/2019

 

Investissement

Dépenses

Recettes

45/4541/101/01/99  3 972,00 €

45/4542/101/01/99     3 972,00 €

 


 

 

2019_153_DFAG – CONVENTION D'ACCOMPAGNEMENT A LA FISCALITE LOCALE PAR ECOFINANCE

 

Le Conseil Municipal, 

Vu la proposition d'ECOFINANCES, dans le but de fournir à la ville de Revin une assistance en vue d'analyser les bases fiscales des locaux d'habitation déclarés vacants ou omis du rôle 

Après délibération et à l'unanimité, 

AUTORISE le Maire à signer avec ECOFINANCES la convention d'accompagnement. 

 


 

 

2019_154_DGS – AVIS SUR LE LANCEMENT D'UNE OPERATION DE REVITALISATION DE TERRITOIRE (ORT) 

 

Le Maire expose que l'opération de Revitalisation de Territoire, créée par la loi portant évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (Élan) du 23 novembre 2018 et portée par le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, est un outil nouveau à disposition des collectivités locales pour porter et mettre en œuvre un projet de territoire dans le domaine urbain, économique et social, qui vise prioritairement à lutter contre la dévitalisation des centres-villes. 

L'Opération de Revitalisation de Territoire vise une requalification d'ensemble d'un centre-ville dont elle facilite la rénovation du parc logements, de locaux commerciaux et artisanaux, et plus globalement le tissu urbain, pour créer un cadre de vie attractif propice au développement à long terme du territoire. 

L'Opération de Revitalisation de Territoire s'adresse à tout territoire qui souhaite engager un projet de revitalisation.

 

Elle se matérialise par une convention signée entre l'intercommunalité, sa ville principale, d'autres communes membres volontaires, l'État et ses établissements publics. Toute personne publique ou privée susceptible d'apporter son soutien ou de prendre part à des opérations prévues par le contrat peut également le co-signer. 

L'Opération de Revitalisation de Territoire est portée conjointement par l'intercommunalité et sa ville principale. 

Lors d'une réunion en Préfecture le 05 avril dernier, le Préfet MOUCHEL-BLAISOT est venu présenter ce dispositif. Il a notamment rappelé que cet outil n'a de sens que s'il accompagne des projets territoriaux issus de la volonté des élus de mettre en œuvre une stratégie globale de revitalisation en faveur du développement des services de centralité : économie, habitat, aménagement. Contrairement aux habitudes, l'Etat ne financera pas tel ou tel type d'équipement, mais il mettra l'accent sur la qualité du projet global. 

Concernant le logement, l'accent est mis sur la requalification des logements en centre-ville. Cela passe par des avantages fiscaux sur la réhabilitation des logements de centre-ville (dispositif « De Normandie » dans l'ancien).

 

Dans la ville principale de l'Opération de Revitalisation du Territoire, un arrêté préfectoral de moratoire peut être pris, projet par projet, pour empêcher l'implantation d'un projet commercial hors centre-ville, pendant 3 à 4 ans, en reportant d'autant l'instruction des dossiers. 

Par ailleurs, tout dossier d'implantation hors centre-ville devra intégrer une étude d'impact sur le commerce de centre-ville. Elle prend la forme d'une convention entre l'EPCI, la ville principale, les autres communes volontaires, l'État, les opérateurs volontaires (ANAH, Action logement…) et tout autre partenaire public ou privé (CCI, CD08, Région …). La durée moyenne prévue est de 5 ans. 

Méthodologie

  • Diagnostic : existant ou à faire ;
  • Répartition des grandes orientations ;
  • Engagement des partenaires du binôme (EPCI-Commune) ;
  • Validation des partenaires publics et privés ;
  • Définition des périmètres ;
  • Gouvernance : Pilotage Préfet et copilotage EPCI et communes.

 

Par ailleurs, dans les zones d'ORT, l'ANAH déploie des moyens complémentaires au droit commun.
Elle pourra intervenir auprès des opérateurs de requalification de logement en centre-ville (EPF, SPL, bailleurs sociaux…). 

L'ANAH pourra aussi aider ces opérateurs (hors bailleurs sociaux) financièrement, quand l'objet de la requalification est de permettre l'accession sociale à la propriété pour des ménages qui répondent aux critères de l'ANAH. L'Agence Nationale de l'Habitat finance d'ores et déjà les travaux de changement de destination de commerces vacants en logements. 

Au niveau de l'ingénierie, la CDC peut cofinancer à 50 % de l'ingénierie de construction de l'Opération de Revitalisation du Territoire. Cette démarche pourrait s'inscrire en complément de l'Opération Collective en Milieu Rural (OCMR) qui est déjà menée par la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse, en y adjoignant une partie logement plus poussée. 

Ainsi que cela est stipulé au début de ce rapport, l'ORT nécessite l'adhésion au projet de la commune principale (en termes d'habitants) c’est-à-dire Givet au côté de la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse. 

La Communauté s’est prononcée, à l’unanimité en faveur de cette action, lors de son Conseil Communautaire du 11 juin 2019. 

La ville de Givet s’y est déjà engagée. Si ce binôme est indispensable au lancement de ce type d'opération, rien n'empêche d'autres bourgs centres de l'intégrer. En termes de cohérence, la ville de Revin disposant d’un périmètre de centralité commerciale de l’OCMR, elle peut adhérer au dispositif  et affirmer sa stratégie d’action sur les logements du centre-ville.

Par ailleurs, les services de l'État sont à la disposition des communes pour accompagner les collectivités dans ce projet.

 

Le Conseil Municipal, 

Après délibération et à l'unanimité, 

DONNE un avis favorable au lancement de cette opération.