Le site internet de la ville de Revin utilise des cookies afin d’obtenir des statistiques sur les pages visitées.

Acceptez-vous l’utilisation de ces cookies ?

Spectacles de Février

 

Filip Jordens - Hommage à Brel

VENDREDI 7 FÉVRIER 2020 à 20 h
30


Entouré de ses musiciens, l’acteur et chanteur Filip Jordens livre un hommage d’une virtuosité époustouflante au Grand Jacques, en incarnant littéralement et magistralement l’enfant terrible de la chanson française sur son terrain de prédilection : la scène. Ni imitation, ni adaptation : Filip Jordens préfère parler de « restauration », dans le respect de la partition.

Le résultat du travail est d’une efficacité redoutable : la magie opère dès la première chanson, l’émotion brelienne est au rendez-vous.

Si la ressemblance physique est troublante, le talent du comédien belge est de nous restituer Brel en scène au plus près de l’original ; l’actualité de son répertoire n’en est que plus saisissante. Du timbre et des inflexions de la voix à la gestuelle du corps et à ses mimiques, il met sa science d’acteur et de chanteur, son corps et son âme, au service de l’incarnation fougueuse, généreuse et sincère du redresseur de plat pays.

« Par son talent, sa voix, son corps, avec la complicité de ses musiciens, Filip Jordens nous convie à retrouver le grand Jacques. C’est la puissance, la force, la rage, l’ironie, la tendresse de Brel qui soudain éclatent de nouveau. Grâce à cet interprète hors pair qu’est Filip Jordens, on peut alors mesurer combien l’oeuvre de Brel non seulement est toujours vivante, mais aussi combien elle est singulière et actuelle. Brel poète, Brel visionnaire, Brel musicien, Brel comédien,  Brel satiriste, Brel profondément humain. Un maître, en somme. Un classique, servi par un Filip Jordens habité et éblouissant ». 

Philippe Claudel, écrivain et cinéaste / Avec Filip Jordens / Crédit photo : Ellen Smeets

 


 

 

  

La cour des Miracles 

VENDREDI 14 FÉVRIER 2020 à 20h30

 

Dans un petit campement ambulant, les comédiens/bohémiens vont se costumer, changer de masques et de personnages, à vue du public. Leurs cageots de fortune vont leur servir de décor. C’est la fin de la journée, les bohémiens se rassemblent sur scène et y déposent leur collecte du jour : une chaise, un tapis, des vêtements, un petit chausson rose d’enfant… Un chausson rose ? !

Gringoire, l’ancien, ébahi devant ce minuscule chausson, se souvient d’une histoire extraordinaire qui lui est arrivée il y a longtemps, à Paris. C’était le jour de la Fête des Fous…

 

 Sans rien toucher au style linguistique de Victor Hugo, le spectacle reprend fidèlement les dialogues du roman. Dans une ambiance musicale aux accents tziganes, les Bohémiens d’une cour des miracles intemporelle nous racontent la véritable histoire d’Esméralda. Un conte tragique et merveilleux qui nous rapproche finalement du XXIe siècle tant les sujets de société d’alors, résonnent bel et bien comme ceux d’aujourd’hui. Hugo savait regarder l’Homme et en raconter sa violence, son ego, ses paradoxes.

 

Avec : Rebecca Mini, Laurent Gauthier, José-Luis Vivallo, Renaud Gillier, Jérémy Branger, Lisa Labbé / Direction d’acteurs : Joséphine Derenne / Chorégraphie : Nelly Quette / Combats : Florence Leguy / Costumes : Coline Tissier, Héloïse Fournier / Masques : José-Luis Vivallo / Décor Accessoires : Marine Vernhettes