Spectacles d'Avril

 

  
LES FEMMES SAVANTES 
Vendredi 5 AVRIL 2019 à 20h30

 
Prenez cinq comédiennes mûres (mais pas trop), choisissez un bon classique à décongeler, débitez-le finement en alexandrins, répartissez les rôles à parts égales, ajoutez-y de la farce en quantité, faites monter la pression, surveillez la cuisson, nappez de crème fouettée. 

Bon appétit.

Avec Les Femmes Savantes, Molière écrit une de ses dernières grandes comédies de caractère et de moeurs. La Compagnie du Détour, dont la marque de fabrique est le burlesque, s’empare avec jubilation de cette pièce en alexandrins. Les mondanités, les 

manières affectées et la raideur des corps sont battues en brèche par une mise en scène qui, situant l’action dans une cuisine contemporaine, souligne toute l’absurdité des faussaires. Se délectant de la langue de Molière tout en donnant à voir la face accidentée de la posture savante. 

La Compagnie du Détour compose ici un théâtre décalé, provocateur, féroce et salutaire et résolument drôle. / Le Progrès

 

 

Mise en scène : Agnès Larroque / Avec : Laure Seguette, Frédérique Moreau de Bellaing, Irène Chauve, Adeline Benamara, Valérie Larroque / Scénographie et costumes : Benjamin Moreau / Régie plateau : Pierre Duvilier / Lumières : Matthieu Lacroix / Perruques : Pascal Jehan / Création lumières : Jean Tartaroli / Construction décors : Audrey Gonod / Production : compagnie du détour, coproduction : Espace des Arts / Scène nationale de Chalon-sur-Saône & le Théâtre de Vénissieux / Scène régionale / Avec le soutien du Conseil Général de Saône et Loire, du Conseil Régional de Bourgogne Franche Comté et de DRAC Bourgogne Franche Comté / Crédit photo : Stef Bloch

  


  

  STATUE OF LOSS
Vendredi 26 AVRIL 2019 à 20h30

 Faustin Linyekula interroge l’histoire de son pays, la République démocratique du Congo. Statue of Loss est une pièce symbolique érigée aux soldats africains sacrifiés durant les guerres mondiales.

Après une première étape dans la Marne en
septembre, Statue of Loss est présenté dans les Ardennes. 

Alors que s ’achève le centenaire de la
commémoration de la Grande Guerre, qui se
souvient des soldats africains, pour certains
enrôlés volontaires et pourtant si vite oubliés par les puissances coloniales ?

Grandi à Kisangani au Congo (RDC) où il a
implanté ses Studios Kabako, Faustin Linyekula ravive dans cette pièce la mémoire de ces hommes balayés par l’Histoire. Entouré du musicien et

 

complice Zing Kapaya, le danseur et chorégraphe érige Statue of Loss, une oeuvre puissante dédiée à ces Africains morts sans sépulture. À travers des mots, des courriers, des rapports officiels ou un fragile enregistrement miraculeusement réchappé d’un camp de prisonniers en Allemagne, émergent
les noms, les visages de ces hommes arrachés à leur destin. À sa manière, Statue of Loss réalise le projet de Paul Panda Farnana, ancien combattant, premier Congolais à accéder à un double diplôme universitaire en Belgique et en France. Le fondateur de l’Union congolaise souhaitait qu’à l’embouchure du fleuve Congo un monument aux combattants de la Première Guerre mondiale soit élevé. Faustin Linyekula joint le geste à la parole pour mieux
panser l’Afrique disparue et penser l’Afrique à inventer. 

 

Direction artistique Faustin Linyekula / Avec Zing Kapaya, Faustin Linyekula / Vidéo Pathy Tshindele, assisté d’Eric Okele Baya / ProductionVirginie Dupray / Production : Studios Kabako, Virginie Dupray / Coproduction : Theaterformen Braunschweig-Hanovre, LIFT – Londres,14-18 NOW, WW1 Centenary Art Commissions / En partenariat avec le Manège, scène nationale-Reims / Avec le soutien du ConseilDépartemental des Ardennes / Statue of Loss est inscrit au programme officiel Centenaire 14-18 de commémoration de la fin de la Grande Guerre?  
  

 


 

 

Mairie de Revin

54 rue Victor Hugo 08500 Revin


Tél. : 03 24 41 55 65

Fax : 03 24 40 28 99

Site internet de la ville de Revin. Réalisation GIE Convergence.