Spectacle de Mai

 

 Je t’ai rencontré par hasard

Mercredi 23 mai 2018 à 20h30

 

 Ici le couple, mis en scène dans sa simplicité, symbolise la relation d’un homme et d’une femme, l’étincelle d’une rencontre, le jaillissement des interrogations et la notion du temps, réinventant à chaque instant leur histoire. L’amour est un mystère, il s’adresse à notre part d’inconnu. C’est peut-être l’épreuve la plus difficile, le plus haut témoignage de soi-même. Qu’est ce qui est déterminant dans une rencontre ? Un regard, un geste, une attitude, un silence, une étincelle qui jaillit, une magie qui se crée, un moment de grâce que l’on définit comme un choc amoureux. Et puis le couple se forme, il s’inscrit dans l’espace et le temps,
il se constitue de multiples choses, sensations, références qu’ils se sont mutuellement permis de découvrir en eux. 

« C’est l’originalité de la relation qu’il faut conquérir. » Roland Barthes – Fragments d’un discours amoureux. 

Le couple est le lieu où chacun permet à l’autre d’exister dans sa vérité et d’exprimer ses propres richesses. Le temps nourrit cette relation ou la fait disparaître. Tous ces moments cultivent la rareté de notre vie et les rencontres humaines uniques consolident et développent notre maturité à l’approche de l’autre.

 Je t’ai rencontré par hasard pose les questions de l’individu, de sa solitude, la rencontre et le couple. Ces deux personnages souffrent d’un manque et se réchauffent à l’idée de s’unir. L’expérience du choc amoureux est un état de grâce qui transporte les hommes, un basculement qui les propulse pardelà leurs repères. L’amour est une force révolutionnaire qui fait rêver à des lendemains radieux et engendre une puissance créatrice. La contemporanéité des personnages se confronte aux grands textes classiques comme Phèdre de Racine : « Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue ; un trouble s’éleva dans mon âme éperdue ; mes yeux ne voyaient plus, je ne pouvais parler ; je sentis tout mon corps et transir et brûler. »
Je t’ai rencontré par hasard est un voyage intime, un chemin à travers ce qui peut constituer le lien amoureux, humain et singulier de deux êtres : une pièce sur le présent, la durée et le mouvement des sentiments et parfois leurs volatilités.
« Ce que je cache par mon langage, mon corps le dit. » R. Barthes – Fragments d’un discours amoureux

 

Mise en scène, chorégraphie et interprétation : Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault / Musiques : Antonio Vivaldi - Arvo Pärt - Yann Tiersen - Portishead - Gustav Mahler / Création musicale : Yannaël Quenel / Lumière : Éric Valentin assisté de Damien Chavant / Crédit photo Pascal Elliott  

 

 

 

Mairie de Revin

54 rue Victor Hugo 08500 Revin


Tél. : 03 24 41 55 65

Fax : 03 24 40 28 99

Site internet de la ville de Revin. Réalisation GIE Convergence.