Le site internet de la ville de Revin utilise des cookies afin d’obtenir des statistiques sur les pages visitées.

Acceptez-vous l’utilisation de ces cookies ?

Spectacles pour le public scolaire

 PROGRAMMATION SCOLAIRE 2020-2021

 

 
HINKEMANN L'ALLEMAND
VENDREDI 9 OCTOBRE 2020 à 20h30
Le soldat Hinkemann s’en revient de la guerre, mutilé ; une balle lui a arraché le sexe. Il est désormais estropié et impuissant : “Le coup de feu d’un salaud a fait de moi un infirme, un être ridicule, un eunuque”.

Dans les tranchées, il a connu la souffrance et il ne veut plus faire de mal, même à une bête aussi petite soit-elle ; indigné devant la cruauté de sa belle-mère qui vient de crever les yeux à son serin pour qu’il chante mieux, Hinkemann la bat. Toujours amoureux de sa femme, Grete, il veut trouver du travail et mener une vie simple et honnête. Il cache au monde sa honteuse mutilation jusqu’au jour où sa femme se laisse séduire par le contremaître de l’usine, Paul, à qui elle dévoile le secret de leur couple. Pour gagner de l’argent, Hinkemann accepte de travailler pour un forain sans scrupule. Il s’exhibe dans les baraques foraines égorgeant des souris et des rats dont il suce le sang afin d’amuser la foule qui veut à tout prix oublier la guerre et ses mutilés… Un jour, Grete, au bras de Paul, voit Hinkemann faire ce numéro de foire. 
Elle est alors prise de remords et décide de se séparer de Paul. Ce dernier va trouver Hinkemann qui est avec des camarades ouvriers, discutant, rêvant de liberté, de socialisme, d’un monde plus juste et de révolutions… Éméché, Paul dévoile à Hinkemann sa liaison avec Grete ;il prétend que celle-ci a ri en le voyant ainsi en bête de foire et s’esclaffe : Elle a ri ! D’abord, ça l’a dégoûtée, puis elle a ri, elle a ri comme a : ha ha ha !
 

 

Mise en scène et scénographie : Christine Berg / Adaptation et collaboration artistique : Philippe Godefroid / Avec Valentin Boraud Paul Großhahn et le Vieux Loïc Brabant Knatsch et le Forain Julien Campani Eugen Hinkemann / Elsa Grzeszczak La vieille Madame Hinkemann et la Première Femme / Morgane Nairaud Grete Hinkemann, Fränze et la Deuxième Femme / Léo Perlot-Huillier Unbeschwert et l’Artiste / Et Tristan Bourgeois un enfant / Lumières : Sylvain Chevallot / Régie de plateau : Victor Duplant / Costumes : Nathalie Begue / Administration : Fabienne Christophle / G.E.F. / Avec le soutien de la Drac Grand Est et de la Région Grand Est / Coproduction ici et maintenant théâtre / Grand Théâtre de Calais / Espace Jean Vilar de Revin / La compagnie ici et maintenant théâtre est conventionnée avec la Ville de Châlons-en-Champagne et la Région Grand Est. Le projet est aidé par la DRAC Grand Est, le département de la Marne et la Ville de Reims

  

 


 

LA BOUCLE EST BOUCLÉE
JEUDI 26 NOVEMBRE 2020 à 14h00


Depuis quelques années, c’est une boîte magique qui se faufile partout, pilotée par des musiciens de tout poil, du rap aux cordes classiques ; bijou de technologie, elle enregistre, répète et superpose n’importe quelle séquence musicale ; elle opère discrètement, en direct et de façon illimitée !

Elle, c’est la pédale de boucle, ou loop station.

Et qui mieux que Robin Cavaillès pour lui rendre hommage ? Car celui qui a réalisé deux cents concerts avec Box-Office est aussi devenu, en 2017, le tout premier champion de France de beatbox dans la catégorie loop station.

Avec la sensibilité et la remarquable musicalité qu’on lui connaît, il a imaginé ce seul-en-scène très personnel, où il campe un candide face à la machine inconnue. Sans un mot mais armé de sa voix, d’une guitare et d’un clavier, il prend peu à peu le chemin d’une étonnante osmose… Virtuose, poétique, inspirant !



loop station, clavier, guitare, voix : Robin Cavaillès / Regard extérieur Karl Bonduelle / Lumières : Anthony Desvergnes, Robin et Colas Cavaillès / Musique compositions originales de Robin Cavaillès / Un spectacle JM France, en partenariat avec Superforma (Le Mans) / Avec le soutien de la Sacem / Crédit photo : Colas Cavailles
 

 

LES SOURIS VERTES DÉ-CRÔÂÂSSENT

VENDREDI 27 NOVEMBRE 2020 à 14h00  

Les Souricieuses mettent les talons dans le plat ! Avec des textes percutants qui aiguisent notre curiosité sur les thèmes comme : la mobilité, la biodiversité, les plantes génétiquement modifiées, les nanotechnologies, le troc, les échanges, la publicité…

La qualité musicale, l ’exigence d’écriture, l’humour et l’élégance sont au rendez-vous. Trois voix étonnantes, dans leur diversité et leur générosité. Chacune des musiciennes s’accompagne avec divers instruments : Accordéon, trombone, flûte, saxophone et banjo.

"Elles nous invitent avec humour à regarder notre drôle de société et ses travers boulimiques. Un regard toujours malicieux et humoristique, les musiciennes s’amusant avec talent des travers de la pensée écologique politiquement correcte". L’Est Républicain

  

Voix, saxophone, flûte traversière, concertina : Julie Garnier / Voix, trombone, banjo, cass cass (percussion) : Lise Garnier / Voix, accordéon, ukulélé : Mélyne Willaume / Costumes : Rachel Haller et Christel Fiasse / Textes et musique : Les Souricieuses / Avec le soutien de la Drac Grand Est, de la Région Grand Est, de la Préfecture des Ardennes et de la CAF des Ardennes / Crédit photo : Denis Harmand

  


 

 

 LA MIGRATION DES TORTUES
MARDI 16 FÉVRIER 2021 à 14h00 
Après plusieurs années à chanter seul sur scène, Tonycello nous dévoile son véritable rêve : faire partie d’un orchestre ! Mais n’est-ce pas là une ambition démesurée ? Et comment se distinguer des dizaines d’autres candidats pour obtenir un tel poste ?
Notre farfelu violoncelliste 
trouvera-t-il sa place au sein de cette puissante machine que constitue un orchestre symphonique ? Un parcours semé d’embûches, un défi à relever… Mais gageons qu’il parviendra à ses fins : la bonne volonté, y a que ça de vrai.

Antoine Payen signe ici le deuxième opus des aventures de Tonycello : un nouveau solo ébouriffant, pour lequel il a replongé, avec une bonne dose d’autodérision, dans son propre parcours de musicien classique. Le monde de l’orchestre face à celui du clown, il va y avoir de l’ambiance ! Un hommage décalé et virtuose.
Violoncelle, jeu, chant : Antoine Payen / Mise en scène : Marie Liagre / Création sons et lumières : Vincent Masschelein / Musiques : Beethoven, Bizet, Bach, Tonycello… / Coproduction : Le Terrier Productions / JM France / En partenariat avec l’Opéra Théâtre de Limoges et la Ville de Feignies / Avec le soutien de la Bouche d’Air (Nantes) et le Quai des Arts (Pornichet) / En partenariat avec les JMF / Crédit photo : dr



  


 

  
LES RÉJOUISSANCES DU PALAIS
MARDI 09 MARS 2021 à 14h00
 

Loin du speed dating, des jingles et des fast-foods, Réjouissances du palais nous offre une plongée dans un temps de délices fastueuses, une trêve musicale où la Grande Histoire jongle avec les anecdotes. Plus qu’un concert, on y joue, raconte et chantonne un certain esprit français teinté de galanterie, de musique, de littérature et d’art culinaire.

Sait-on en effet qu’il se joua à la cour  de Versailles une véritable révolution gastronomique ? Notre trio lève ainsi le voile sur l’exquis du chocolat et du champignon de Paris, la noblesse du chou, les histoires à l’eau de rose, la malfaisance d’une poire et la folie de la chantilly…

Deux doigts de Lully, une once de Le Camus, trois grammes de Couperin… Comme autant d’arômes et d’épices, la musique assaisonne tout ce menu savamment concocté dont chaque bouchée raconte un Versailles à nul autre pareil.

Voix, jeu, direction artistique : Chrystèle Spinosi / Viole de gambe, jeu : Clara Fellmann / Clavecin, jeu : Jérôme Bertier / Regard extérieur : Annie Lucas / Musique Airs de cour français des XVIIe et XVIIIe siècles (Lully, Charpentier, Cambert, Couperin…) / Un spectacle AReDeM et La compagnie Volte Quarte / Avec le soutien du Département des Côtes d’Armor et de la Région Bretagne / En partenariat avec les JM France

 


 

 L’ENFANT 
VENDREDI 26 MARS 2021 à 14h00
Portés, imbrications, contrepoids, imitations : la mère offre toujours à l’enfant des appuis pour lui permettre de danser, de se lover puis de s’élever. La danse oscille entre acrobaties et douceur, jeu et refuge, solo et duo, ombres oniriques et illusions, rires, apprentissage de soi et élan de vie.

Créé et dansé par une mère et sa fille de six ans, ce spectacle aborde des thèmes universels, ancestraux et puissants : l’amour, la gestation, l’enfantement, l’accompagnement de l’enfant vers son autonomie.

Une chorégraphie dans laquelle le père, par sa musique, soutient les danseuses et les fait vibrer. 
Distribution : Danseuses : Suzanne Pinçon et Lucile Hannesse / Chorégraphie : Lucile Hannesse / Composition, guitare et chant : Gérald Pinçon
  

 


 

LES ENFANTS DU CINÉMA

L’Espace Jean Vilar accueillera une partie de la

programmation du XXXe Festival « Les Enfants du Cinéma ».


Elle sera proposée aux établissements scolaires de Revin et de ses environs.
L’originalité de ce festival est qu’il présente des
films dont les personnages principaux sont des
enfants ou des adolescents.


En raison de l’épidémie de la COVID 19, les
dates du festival et la programmation ne sont
pas encore fixées. Nous vous ferons parvenir
l’information dès que nous en saurons plus.

 

Tarif 3,50 € 
(à régler directement à Cinéligue)
30eme Festival