Une Culture pour tous

 

Les projets spécifiques et culturels
de l’Espace Jean Vilar


Avec l’aide de la Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, de la DRAC Champagne Ardenne et du Conseil Départemental des Ardennes, la Ville de Revin peut mener des actions culturelles et accueillir la compagnie Ici et Maintenant Théâtre en résidence à l’Espace Jean Vilar. L’accueil d’une compagnie régionale en résidence est un axe essentiel de la politique culturelle tant dans le soutien apporté à la création qu’aux actions mises en place de sensibilisation et de recherche de nouveaux publics.


Les actions culturelles
avec la compagnie en résidence Ici et Maintenant Théâtre


Atelier théâtre pour adultes
En octobre 2016 reprendra l’atelier théâtre dirigé cette année par Jean-Michel Guérin, acteur sur Le Mal court et artiste/enseignant. Les participants se réuniront à l’Espace Jean Vilar pour travailler sur la mise en oeuvre d’une pièce contemporaine.
Cet atelier a une fréquence mensuelle, jusqu’en juin 2017, où il fera une présentation publique à Jean Vilar.


Avec le Lycée Jean Moulin
Depuis l’arrivée de la compagnie en résidence à Revin en septembre 2011, les actions avec cet établissement se sont pérennisées. Elles comprendront donc pour la période septembre 2016 tout le travail autour de la création du Mal court. 
À cela s’ajoute une journée de sensibilisation au théâtre pour les élèves des sections littéraires de Revin et de Givet qui travaillent en visioconférence ; le 8 septembre, Pascal Adam, Christine Berg et Loïc Brabant feront travailler ensemble durant 2 heures ces élèves qui se voient pour la première fois. 

Des Brigades d’Interventions Poétiques auront lieu dans le Lycée du 23 au 28 janvier 2017.

Une lecture théâtralisée aura lieu le 6 mars dans l’établissement à partir du mythe d’Ulysse ; il s’agit d’un texte contemporain de Jacques Artaud, Ulysse, mettant en scène le retour d’Ulysse à Ithaque et sa confrontation avec Pénélope. Cette lecture s’adresse aux classes de premières littéraires du Lycée Jean Moulin et du Lycée de Givet, et permet ainsi de prolonger la première rencontre du 8 septembre. 

Une Aide à la lecture à voix haute sera proposée également aux élèves de première qui passent le baccalauréat de français. Elle permet de les mettre en confiance dans l’exercice de la lecture publique. 


Voyage en diagonale
de Fred Pougeart
Ce projet visant à recueillir la parole d’habitants de cette « France Périphérique » un peu oubliée du politique et du culturel, se poursuit en 2016-2017. Fred Pougeart part à la rencontre de ces individus, issus d’une terre qu’ils revendiquent, qu’elle soit urbaine ou rurale, pour constituer des récits de vie croisant plusieurs régions de France ; il a commencé son travail en décembre 2015 par des interviews à l’Espace Jean Vilar.


Projet Artistique Globalisé
2e cycle avec les écoles Campagne, Calmette et Trabbia


Le premier PAG ayant été très fructueux en 2015-2016, l’Éducation Nationale et la DRAC ont choisi d’en soutenir un second cette fois pour des classes du 2e cycle. Ce nouveau projet s’intitule « Du conte au plateau : jeux de personnages ». Il sera pris en charge par Elisza Peressoni, jeune marionnettiste de la compagnie Yokaï installée à Charleville-Mézières. Elle interviendra durant 12 heures auprès de 3 classes à partir d’une matière textuelle issue de contes qu’elle s’attachera à transcrire avec les enfants dans un travail plastique d’ombres et d’objets animés.

Les enfants assisteront également à une répétition de la compagnie au moment de la création du Mal court en septembre, avec visite des  coulisses, du décor et rencontre des acteurs. Ils assisteront également à des spectacles jeune public à l’Espace Jean Vilar et participeront à une restitution commune à l’issue du travail. 


Semaine de la poésie en janvier
Du 23 au 28 janvier 2017, la compagnie investira toutes les écoles de Revin pour réaliser des Brigades d’Interventions Poétiques, action plébiscitée par les enseignants.

Tous ces projets sont réalisés grâce au soutien de la Région Alsace Champagne- Ardenne Lorraine, du Ministère de l’Éducation Nationale, de la DRAC Champagne Ardenne, du Conseil Départemental des Ardennes.

 

Les actions culturelles 

 

du projet "de nos racines à nos cimes"

 

« Chasseur d’horizon » de la Cie La Licorne
La compagnie propose en complément de leur spectacle des actions de médiation culturelle. Elle mène des actions de sensibilisation artistique à l'attention des jeunes et du tout public. 
Les actions de sensibilisation prennent la forme d'ateliers de création artistique, autour de la danse contemporaine et aux disciplines associées (théâtre, capoeira, percussions, percussions corporelles, acrobatie, slam - écriture et déclamation, écriture poétique et mise en scène), aboutissant à une performance.

Ainsi, il est envisagé que le secteur jeunes du Centre Social d’Orzy soit associé à cette action. L’objectif est de pouvoir travailler au minimum 5 jours avec les artistes de la compagnie durant les vacances de la Toussaint 2016, afin qu’une performance artistique soit présentée en première partie du spectacle de la compagnie.

Un temps de travail avec l’Association Lire Malgré Tout 

L’association mène auprès de divers publics des actions de promotion de Lecture et d'Écriture, et principalement avec les personnes en situation de demandes d’asile. 

Nous associerons l’association lors de la présentation du spectacle « Chasseur d’horizon », notamment dans la préparation de la première partie, autour d’une lecture de textes écrits par les personnes en situation de demandes d’asile et/ou réfugiés.


« La marchande d’alumettes » du Collectif IO
2 journées d'ateliers de création, d'interprétation et d'improvisation, soit 6 à 8 ateliers sur deux jours consécutifs, dans la quinzaine de jours précédant le spectacle (semaine du 28 novembre par exemple). Ils seront animés par un comédien et un musicien et s’adressent à tous, de 6 à 99 ans. Ce sera donc l’occasion de s’adresser à autant de groupes et de structures différentes. 

 

24 heures environ de séances d’ateliers chant choral et de chorégraphies
pour constituer un choeur de jeunes intégré au spectacle. Ces ateliers seront animés par un chef de choeur mais aussi par un chorégraphe et/ou un pianiste accompagnateur. Le nombre de choristes pourra être compris entre 15 et 30 personnes environ et sera choisi en concertation avec vous. Nous allons travailler
avec des collégiens d’une classe de 5e.

« Sifflons, Chantons la Marseillaise » de la Cie Les Petits Ruisseaux
Un travail en amont avec l’historien Gérard NOIRIEL qui interviendra au Collège et au Lycée.
L’objectif sera d’étudier le sens de la pièce afin de préparer le temps de débat à la fin du spectacle. L’historien propose également d’aborder une thématique particulière, au choix des établissements scolaires. Des temps de travail seront prévus avec l’Éducation Nationale pour préparer son intervention afin de lier celle-ci aux programmes scolaires et aux objectifs du projet du Réseau d’Éducation Prioritaire.


« Nos écrans bleutés » de la Cie La Strada
Le spectacle sera programmé en après-midi à l’Espace Jean Vilar et sera clôturé par un débat, autour du traitement médiatique, entre « l’info et l’intox ». L’idée est de pouvoir travailler en amont avec l’auteur de la pièce Gilles GRANOUILLET sur une thématique choisie par l’Éducation Nationale, afin de préparer le temps du débat et de favoriser les échanges pour rendre celui-ci pertinent en fin de spectacle.

« Amour et mutineries » de la Cie Ah Mon Amour
La compagnie souhaite que son spectacle soit un outil de sensibilisation, un relais vers des associations qui ont des actions concrètes. Elle est ouverte à toutes formes de partenariat avec les associations qui souhaiteraient profiter du spectacle pour prendre la parole après leur représentation.
¦ Mise en place d’un marché solidaire sur le parking de l’Espace Jean Vilar le jour
du spectacle.
¦ Organisation d’un repas solidaire par le Centre Social d’Orzy (les bénéfices seront
reversés à une association caritative).


Expositions dans le hall de l’Espace Jean Vilar
du 27 mars au 4 avril 2017
L’objectif est d’investir le hall de l’Espace Jean Vilar avec l’exposition de travaux, d’ouvrages, d’affiches, de courts-métrages… en lien avec les thématiques du projet ; lutte contre les discriminations, citoyenneté, interculturalité, solidarité, tolérance, laïcité…

Une exposition produite par le Collectif Daja : « On l’appelait Chocolat, sur les traces d’un artiste sans nom » composée de 19 panneaux qui rendent hommage au premier artiste noir ayant connu la célébrité sur une scène française sera également visible. À travers l’histoire de cet artiste affublé d’un surnom humiliant et qui n’a jamais eu d’état civil, l’exposition aborde aussi la question des discriminations et du combat pour la dignité.

 

 

Mairie de Revin

54 rue Victor Hugo 08500 Revin


Tél. : 03 24 41 55 65

Fax : 03 24 40 28 99

Site internet de la ville de Revin. Réalisation GIE Convergence.