Le site internet de la ville de Revin utilise des cookies afin d’obtenir des statistiques sur les pages visitées.

Acceptez-vous l’utilisation de ces cookies ?

Spectacles d'Avril

 

 

Thomas Fersen «C’est tout ce qu’il me reste»
VENDREDI 2 AVRIL 2021 à 20h30


Conteur et mélodiste, en 30 ans de carrière, Thomas Fersen a pris le temps de bâtir une oeuvre originale et personnelle qui occupe une place à part dans la chanson française. 
Au cours de ces cinq dernières années, il a multiplié les expériences scéniques, se produisant avec un quintette à aussi produit avec plusieurs « seul en scène » jubilatoires, ponctués de monologues en vers de son cru, entre conte et fable, farce et poème.
Thomas Fersen poursuit son aventure théâtrale en renouant avec sa troupe de musiciens, dans une formule musicale commune au nouvel album et au nouveau spectacle.

Le rejoignent Pierre Sangrà (Saz, guitare, banjo), Alejandro Barcelona (accordéon), Lionel Gaget (Synthétiseur Moog, Clavinet) et Touski (Batterie).

 

 

 

 

Assemblage de monologues en vers, de chansons du nouvel album et de son répertoire plus ancien, sans que s’interrompe le fil du récit, à savoir celui d’un farfelu se retournant sur sa longue carrière et ses

frasques passées de chaud lapin, son goût du déguisement portant tout naturellement Thomas Fersen à en enfiler la peau. 

« Ma conception de la scénographie me porte à affiner ma relation avec la salle, à refuser tout ce qui contraint le jeu, à rejeter l’image figée au profit de l’image vivante, incarnée, créée dans l’instant par le mot, le silence, le geste, dans la tentative de montrer
l’invisible au coeur de l’espace théâtral ».

Thomas Fersen
« En me léchant l’oreille, un chat me donna
Le pouvoir de comprendre le parler des chats,
J’adoptais leur petit jeu et leurs étranges coutumes,
Je léchais mes richelieus et mon costume ».

  


   

 

Sherlock, son dernier coup d’archet 

VENDREDI 9 AVRIL 2021 à 20h30 


« Il y a trop longtemps que la mort me frôle, Watson, j’ai hâte d’entendre ce qu’elle a me dire.

- Vous êtes complètement fou, Sherlock.

- Non, Watson. Je suis déjà mort ».

Sherlock Holmes n’est plus détective. Il est bonimenteur, et vous invite sur un coin de tapis avec Trévor, son fidèle musicien, à participer à sa dernière aventure. 

Car pour raconter son ultime exploit, celui qui l’a conduit à un duel à mort contre Moriarty, son ennemi juré, Sherlock Holmes fait confiance à l’intelligence et à l’énergie commune. 

Sherlock Holmes, son dernier coup d’archet, est un récit forain musical, noir, vif, intense, drôle et improvisé par Nicolas TURON, Fabrice BEZ, quelques costumes et… Vous.

 

 
 

 


 

LA JOURNÉE DE LA JUPE
VENDREDI 16 AVRIL 2021 à 20h30
Sonia Bergerac est professeure de français dans un collège de banlieue sensible et s’obstine à venir en cours en jupe malgré les conseils du proviseur.

Dépassée par l’attitude de ses élèves ingérables, au bord de la crise de nerfs, elle tente tant bien que mal de faire son cours. Mais lorsqu’elle trouve un pistolet dans le sac d’un de ses élèves, elle s’en empare et, involontairement, tire sur l’un d’entre eux. Paniquée, elle prend la classe en otage…

Dans le microcosme d’un collège difficile, au-delà des clichés, nous découvrons les mécanismes des relations de domination entre professeur(e)s et élèves, mais également entre les élèves eux-mêmes. Des questions se posent sur la violence, la laïcité, les rapports hommes/femmes et la domination masculine qui règne dans certains quartiers de banlieues.

La Journée de la Jupe a reçu le prix Théâtre 2019 de la Fondation Barrière.
De Jean-Paul Lilienfeld / Mise en scène et scénographie Frédéric Fage / Distribution : Gaëlle Billaut-Danno, Julien Jacob, Abdulah Sissoko, Amélia Éwu en alternance avec Sarah Ibrahim, Lancelot Cherer, Sylvia Gnahoua, Hugo Benhamou-Pépin / Musique : Dayan Korolic Lumière : Olivier Oudiou Vidéo : La cabane aux fées Photos : Fabienne Rappeneau / Production : Ki M’aime Me Suive / Crédit photo : Fabienne Rappeneau

 


 

 

 

Michel Boujenah « Dans tous les sens »
VENDREDI 23 AVRIL 2021 à 20h30?
Je suis dans tous les sens, alors
bouchez-vous les oreilles car je vais
chanter !
Chaque soir, à travers une drôle
d’histoire où tous les tabous seront
abordés, j’essaierai de montrer, à
ma façon, que l’on peut rire de
tout. Je convoquerai même à cette
occasion, une femme de 150 ans,
- oui, c’est possible ! – et qui nous
parlera, avec stupeur et dérision, de
sa vision du monde d’aujourd’hui.

Je vous l’ai dit, je suis dans tous les
sens ! Tout comme notre monde
et notre magnifique démocratie
finalement. Pour toutes ces raisons, il
faut rire, rire encore et toujours.


À très vite, bande de fous !


Michel Boujenah

 

 

Avec Michel Boujenah
Production Adima Production coproduction anthéa, théâtre d’Antibes / Crédit photo : Renaud Corlouer BD