Spectacles de Novembre

 

CONCERT DE L'ESPOIR
2/3 Novembre
ANGE
16 Novembre
DJIHAD
23 Novembre
ELOGE DE LA PIFOMÉTRIE
30 Novembre 

 


 

 

Concert de l’Espoir 2018 - 14e édition

Vendredi 2 et samedi 3 novembre 2018 à 20h30

La bande du Concert de l’espoir se réunit encore cette année pour vous présenter un concert d’exception qui allie un répertoire de chansons françaises et anglo-saxonnes dans un décor toujours surprenant !

Ces amateurs éclairés se mobilisent pour une cause :

LA LUTTE CONTRE LE SIDA. 

Ce moment de partage et de solidarité est devenu un incontournable de la saison de l’Espace Jean Vilar grâce à la fidélité d’un public qui répond présent à chaque fois !

Les recettes de ces deux soirées seront reversées à l’association « P O S I T I F 0 8 » ( association
carolomacérienne de lutte et de prévention du Sida) présidée par Christian PENALBA.

Organisé par la Ville de Revin, avec la participation de CARAVEL, l’AREL, Danse Plurielle et de tous les bénévoles

 



REGLEMENT DU SPECTACLE A LA RESERVATION  

 

ANGE

Vendredi 16 Novembre 2018 à 20h30  

Le plus intemporel des groupes français reprend la route histoire de fêter dignement 50 années d’un parcours solaire hors des sentiers battus.

La « machine à rêver » est à nouveau en marche pour un périple délirant à travers l’Hexagone et l’Europe.

Pionnier intarissable sur le terrain de jeux du rock progressif, cette légende vivante séduit, provoque, étonne un public fidèle, toutes générations confondues, par sa générosité et son lyrisme atypique…


 Avant-gardiste, ANGE invente ce que beaucoup n’osent pas en incarnant l’audace, la joie communicative à explorer l’inconnu… 


« Et si on essayait d’être heureux, ne serait-ce que pour donner 
l’exemple… »

Jacques Prévert

 

Chant, claviers additionnels : Christian Décamps / Guitare : Hassan Hajdi / Basse : Thierry Sidhoum / Batterie, percussions : Ben Cazzulini / Chants, claviers : Tristan Décamps / Crédit photo : Quentin Pruvost 




  

DJIHAD

Vendredi 23 Novembre 2018 à 20h30

« L’odyssée tragi-comique de trois Bruxellois qui partent en Djihad ». Le parti pris est risqué : il s’agit là, pour Ismaël Saïdi de traiter d’un sujet qui effraie voire terrorise le grand public.


En effet, la pièce Djihad donne un visage à ces jeunes qui rejoignent les rangs en Syrie, persuadés de faire partie des élus qui sauveront l’Islam et ses frères.
C’est l’histoire de Reda, Ismaël et Ben, trois « musulmans d’ici », qui s’embarquent dans ce qu’ils croient être leur meilleur moyen d’exister et qui finissent par faire face à une réalité violente et obscurantiste bien loin de l’idylle valeureuse qu’ils s’étaient imaginée. 
Malgré le sujet terrible qui est ici traité, il s’agit avant tout de tourner en dérision le dogmatisme, la victimisation des Arabes, le racisme ordinaire qui règne dans les banlieues. Elle fait rire des clichés de toutes les religions et lève le silence sur ce qui est devenu tabou : la peur de l’autre et ce qu’elle déclenche.

L’auteur Ismaël Saïdi prend le parti de faire tomber les murs entre les communautés et aspire, entre rires et larmes, à un meilleur « vivre ensemble ».

En alternance avec : Théo Askolovitch, Shark Carrera, Florian Chauvet, Adel Djemai, Helmi Dridi, Medhi Fettah, Samir Kadi, Soufiane Khalil, Noonz / Régisseurs Lumière, Son et Vidéo : Xavier Barbier, Nordine Boukhitine, Octavie Lafosse / Avec le soutien de la Drac Grand Est, de la Région Grand Est, de la Préfecture, de la CAF et du Conseil  Départemental des Ardennes / Crédit photo : © Xavier Cantat 

 

  


 

L'ELOGE DE LA PIFOMETRIE
Vendredi 30 Novembre 2018 à 20h30

Extrait de l’interview dirigée par Charly Noceur, porte-parole de l’E.N.S.I.P. (1) :

C.N. : Luc Chareyron, qu’est-ce que la Pifométrie ? Et pourquoi un éloge à ce sujet ? 

L.C. : Eh bien la Pifométrie, c’est tout simplement la science du pifomètre, appelé aussi « Pif », « Tarin », « Blaze », « Tarbouif »…etc. Se dire qu’il y a belle lurette que le dernier bus est passé et qu’il va falloir marcher une sacrée trotte sous cette pluie qui tombe comme vache qui pisse afin de se rendre chez soi à perpette… C’est parfaitement clair pour tous ! Une montre, un décamètre ou une carte ne nous renseigneraient pas plus précisément. La science pifométrique, bien qu’elle se défende d’être exhaustive, couvre une part très importante de la culture universelle de l’à peu près.

C.N. : Couramment, Le seul mot « science » suffit à rebuter un large public. La Pifométrie serait-elle plus accessible ?

L.C. : Mais complètement, ... COMPLÈTEMENT ! Et pour une raison simple : La Pifométrie est en chacun de nous ! Il s’agit de laisser parler son nez, si je puis dire ; de faire confiance à son senti. En la matière tout le monde peut revendiquer un statut d’ingénieur puisque chacun naît équipé du plus subtil et du plus performant instrument d’appréhension du réel : son propre pifomètre, qui, je l’affirme, vaut tout autant que celui du voisin. 

De et avec Luc Chareyron / Crédit photo : Gilles Lespagnol
(1) E.N.S.I.P. : École Nationale Supérieure des Ingénieurs Pifométriciens  

 

 

 

Mairie de Revin

54 rue Victor Hugo 08500 Revin


Tél. : 03 24 41 55 65

Fax : 03 24 40 28 99

Site internet de la ville de Revin. Réalisation GIE Convergence.