Un peu de géologie

Voir aussi l'Or des Fous



Pour mieux connaitre notre territoire, voici quelques curiosités géologiques revinoises: 


Quand la Meuse s’écoulait près des sommets

 

Le conglomérat des chasseurs

Sur le terrain, de gros blocs épars, contenant des éléments arrondis tous cimentés entre eux …

Conglomérat des chasseurs à Revin



De plus près
ou à la loupe, on peut voir de très nombreux grains de sable peu usés, enrobés et cimentés, entre eux par des oxydes métalliques.


     

Grains de sable plus ou moins
arrondis donc usés, souvent
enrobés de « rouille »

Galets de grès rose à jaune…
Au plus près, ce grès n’est
visible que dans les Vosges !

Ciment métallique qui recouvre et enrobe tous les grains et les
galets 
qui prennent alors une 
couleur rouille.



Expliquons l’origine de ce conglomérat des chasseurs…

Pour justifier que des grains de sable plus ou moins usés, des « dragées » et des galets venant des Vosges s’accumulent et soient cimentés ici, les géologues s’accordent sur le scénario suivant :



Vue en coupe : il y a 2.5 à 5 millions d'années au PLIOCENE


MEUSE
+ 270m (avec la reférence
d'altitude actuelle)


dépots abandonnés par la Meuse  qui, à l'époque provient du massif vosgien
(à grès rose) et transporte jusqu'ici  des débris arrachés bien en amont.
(on parle de "Meuse Mosanne").

 

La Meuse, dont l’origine et le tracé ont changé, continue à inciser le massif ardennais qui s’est légèrement soulevé. Elle abandonne alors sur les pentes les anciennes «berges» appelées terrasses alluviales, témoins de l’histoire du fleuve. Seules quelques rares terrasses seront épargnées par une érosion rapide grâce au ciment métallique (qui en circulant avec l’eau et en cristallisant à froid, a soudé tous les grains de sable et galets). L’origine d’une telle concentration de métaux qui a permis la cimentation reste aujourd’hui inconnue.

 

Vue en coupe : aujourd'hui

Ancienne terrasse alluviale (taille volontairement exagérée)
témoin de l'ancien niveau de la Meuse par le passé. 

 


Une lame d’épée pétrifiée fichée au pied de la colline…
Témoin d’une bataille de légende ?

 

Le long de la Meuse sur la rive gauche, une curieuse
forme géométrique se détache de la paroi rocheuse… 

 

Vu de plus près, on peut remarquer
qu’une des surfaces est marquée d’empreintes
caractéristiques de la formation et de l’histoire
de sédiments… 
 
Au microscope, on pourrait alors observer
de petits grains de sable (quartz)
imbriqués les uns dans les autres !
 

 

 

Bilan : cette roche est issue de la forte compression de sable qui sont aujourd’hui soudés entre eux. La roche est appelée QUARTZITE.
Sa résistance en fait d’ailleurs un bon matériau de construction, constituant l’essentiel du bâti traditionnel de Revin et de nombreux villages de la Vallée de la Meuse.
C’est d’ailleurs sa grande résistance qui lui permet de faire saillie aujourd’hui encore alors que les autres roches qui lui sont accolées, plus tendres, ont été usées plus facilement par l’érosion.

Remarque : Cette résistance est l'origine de nombreux sites et des crêtes observables à Revin (points de vue du Malgré-Tout…) et dans la vallée de la Meuse à commencer par les célèbres « 4 Fils Aymon ».

 

 

Un profil ravageur pour un éperon rocheux bien encadré…

 

 Un coup d’œil depuis la coté de l’affleurement permet la roche dans son contexte :
 
 
En Violet :
Couche de roches 
en feuillets, faciles à casser, qui peuvent donner des ardoises quand le débit est régulier = SCHISTE (S)
En Rouge :
Couche  de
 QUARTZITE
En Orangé :
Couche de QAURTZITE
dont fait partie l’éperon rocheux




En suivant la trajectoire des roches, il apparaît que celles-ci ont été déformées, PLISSEES !
 
Dans le détail, il s’avère que des sables et des argiles se sont déposés au Cambrien supérieur, il y a près de 500 millions d’années.
Puis suite à d’anciens mouvements de plaques terrestres, ces sédiments ont été mis en compression. Ils ont été alors plissés et 
transformés jusqu’à subir un métamorphisme (par action de pression et de la température).
Ainsi, les argiles sont devenues des schistes et les sables, des quartzites.
 
 
 

 

 

 

1/ Dépôt des argiles et des
 sables au Cambrien

2/ compression avec plissement et
métamorphisme (les argiles deviennent 
des schistes et les sables des quartzites)

3/ Aujourd’hui 
(500 millions d’années plus tard) 

                                


Quand le Magma s’en mêle…

 

Très localement, il est possible de rencontrer une roche massive, bien plus dure que les quartzites et qui a ponctuellement été utilisée pour la construction.

Elle est toujours disposée entre schistes et quartzites, en filon. On la nomme localement diabase ou plus généralement dolérite (voire microgabbro).

Si rien ne permet au premier abord de deviner son origine, une étude plus poussée et l’aide du microscope permettent de montrer que cette roche est d’origine MAGMATIQUE !

Si ces roches revinoises se sont formées, refroidies il y a de cela 373 millions d’années (Dévonien supérieur), leur équivalent actuel se forme lors de la création du plancher océanique (composée de basaltes et gabbros).

Ainsi, ces roches magmatiques nous indiquent qu’un océan était en train de s’ouvrir non loin (à une 100taine de Km vers le sud). Le fait que ces roches magmatiques se soient refroidies dans des fractures creuses, en filons, montre que la région était en extension à cette période (ce qui contraste avec l’histoire des schistes et quartzites cambriens).

Remarque : la région sera à nouveau soumise à une grande phase compressive à la fin du Dévonien, au point de faire partie d’une chaîne de montagne : la chaîne Hercynienne.

 

Schiste cambrien

Filon de « Diabase »

 
Source : Revin Rando Patrimoine


Un schéma explicatif : 

 

 

Source : Revin Rando Patrimoine



L'Or des Fous



Connaissez-vous l'expression " tout ce qui brille, n'est pas or" ?

Et bien la pyrite explique a elle seule ce proverbe connu. 

La pyrite est un minéral dont l'éclat et la couleur le fait se confondre avec l'or. 
Vous la rencontrerez au cours d'une promenade.  

 

                                     Photo pyrite 1            Photo Pyrite

Les cristaux de pyrite de fer de couleur dorée se trouvent dans l’ardoise. Ils s’oxydent à l’air et finissent par disparaître sous l’action de l’humidité et de la pluie laissant place à de nombreux petits trous qui donnent cet aspect « mité » à la roche. 



Source : Revin Rando Patrimoine 


 

 

Mairie de Revin

54 rue Victor Hugo 08500 Revin


Tél. : 03 24 41 55 65

Fax : 03 24 40 28 99

Site internet de la ville de Revin. Réalisation GIE Convergence.