Site officiel de la ville de Laon
 
  • Facebook
  • Twitter
  • youtube

Un patrimoine hors du commun

Une géographie singulière

Rempart de la couloire

Rempart de la couloire

La Ville de Laon, pour sa partie la plus ancienne (la ville haute), est édifiée sur une butte-témoin qui domine la plaine environnante d’une centaine de mètres. Cette butte, détachée de la cuesta d’Île-de-France, est essentiellement composée de sables.

Les niveaux supérieurs sont constitués d’argile de Laon (Cuisien), de sables grossiers et de calcaires du Lutétien. Les argiles sont à l’origine d’une nappe aquifère qui donne naissance aux sources situées aux pieds des remparts de la ville haute. Celles-ci ont été aménagées en fontaines et abreuvoirs dès le Moyen Âge. Les sables et calcaires furent exploités très tôt, d’abord en carrières à ciel ouvert, puis en carrières souterraines, fournissant la pierre de construction et le sable pour les mortiers. Elle est traversée au sud par la rivière Ardon.

Au nord de la butte s’étend la vaste plaine picarde.

Du haut de la colline, par temps clair, le regard porte à plus de vingt kilomètres.

À quelques kilomètres au sud, la côte d’Île-de-France marque la limite nord des plateaux du Soissonnais.